A toi la Plume

La campagne présidentielle vu par Mario

« Les débats lors des élections présidentielles ? Parfois, c’est assez drôle. Philippe Poutou, par exemple, m’a fait sourire. Quand il a dénoncé ce qu’a fait Fillon qui s’en est mis plein les poches. Mélenchon, aussi, il peut me faire rire.

J’ai préféré le premier débat avec tous les candidats, il était beaucoup plus sérieux. Chacun disait ce qu’il allait faire. Lors du second débat, Marine Le Pen a beaucoup dénoncé. Plus qu’expliquer son programme. Je ne suis pas surpris de la victoire d’Emmanuel Macron. On savait déjà que ça allait être lui. Marine Le Pen qui veut sortir de l’Europe, c’est un peu une bêtise, comme le Brexit. On voit bien que les Anglais regrettent d’avoir voté pour la sortie de l’Europe. »

« Si cette élection m’a donné envie de voter ? Non. J’ai pas trop l’âge de voter mais voter, c’est important. Dans la classe, on vote pour les délégués de classe. On nous met en situation avec des urnes. On sait qu’il faut faire un choix et il faut faire LE bon choix car il n’y a pas beaucoup de candidats. En 4e, je me suis présenté pour être délégué. J’ai fait un discours mais je n’avais pas trop le langage à cette époque. C’était dur car il fallait convaincre les autres. Je trouve que ceux qui s’expriment bien font la différence. »

Les politiciens. « J’aime bien regarder leur façon de faire, les techniques qu’ils utilisent. Comment ils arrivent à persuader, comment le public réagit. Un politique doit savoir se mettre à la place de ceux qui travaillent, ceux qui ont envie de travailler, ceux qui galèrent, ceux qui sont tout en bas. Il doit se mettre à leur place pour comprendre leurs envies, à commencer par avoir un travail. C’est la première chose à faire en France : faire baisser le taux de chômage, que les gens trouvent un travail. Les médias mettent beaucoup les politiques en valeur, certaines personnes en particulier. Ils en font beaucoup, surtout les chaînes d’info. Ils détournent aussi les images, par exemple quand ils montrent François Hollande, la tête haute, qui regarde vers l’avenir au début de son mandat. Cinq mois après, il avait une autre allure dans les journaux. »

Mario, 15 ans

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s